vidéo youTube auto-édition

l’auto édition d’un livre

Comment en vient-on à se lancer dans l’auto-édition ? Avant tout, c’est le fruit d’un cheminement personnel. Je m’efforce de concilier la nature littéraire de ce que l’on désire partager de Soi et la manière de le proposer à autrui. Mais, commençons tout de même par entrevoir ce qui se développe en Soi, ce qui croît en Soi. C’est à dire, apprendre à apprivoiser ou à canaliser la force d’écriture qui ne demande qu’à jaillir de soi.
Sous le joug d’une puissante injonction intérieure, en dehors de toute démarche commerciale, de logique marketing ou de stratégie de collection, 7 livres devaient voir le jour… de manière immédiate et soutenue. Bien-sûr, des rendez-vous de lecture devaient avoir lieu, pas des milliers, juste des « touches » bien ajustées, organisées par un Cupidon de l’invisible. Cependant, ma première attitude a été celle de consentir à mettre en forme le flux d’écriture qui était en demande de naissance. Cette énergie inspirée, presque de l’ordre de l’écriture automatique, a duré 2 années.
DES LIVRES QUI SOIGNENT L’ÂME
Aujourd’hui, j’ai conscience qu’il s’agit de 7 fréquences de guérisons : 7 portes vers nos intériorités. 7 plans de conscience se traversent lors du cheminement énergétique d’un éveil corporel et spirituel. Cependant, cette perception est plus souvent expérimentée sous une première approche délicate de la découverte de son inconfort, à vivre sous l’emprise de sa fébrile hypersensibilité du quotidien. 7 notes qui vibrent crescendo, en hautes altitudes et en profonde spéléologie intérieure, en lumière blanche ou en fond de cuve, pour s’ouvrir à sa propre lucidité, nue & une.

Le flux d’écriture est devenu organique. Des centaines de pages, des centaines de clés vibratoires. J’ai tout livré, pour m’en délivrer. Temps d’achèvement, d’accomplissement et de complétude ultime. Les maux sont devenus mots. Les mots sont devenus pensées. Les pensées sont devenues énergies. Les énergies sont devenues poésie. Abstraction de Soi.

Comment imaginer qu’un plan avait été préparé, bien avant de prendre la plume d’un ange, au creux de ma main ? Or, je n’ai fait qu’écouter mon Coeur, en scribe de l’invisible source. Être à 1000 % au service de ce qui me traverse, en faisant fi de tout schéma extérieur.
1000 % à contre courant. Totalement illogique. Repousser tout ce qui aurait pu me déplaire.
Ecouter les sirènes des règles marketing de  » l’offre et de la demande  » me semble désuet. Sauf, si on rêve absolument d’être auteur(e), d’être imprimé ou d’être reconnu en tant que tel.
Je n’ai écouté que le plaisir de JOUER le jeu d’ÊTRE SOI. Rien que la vibration nue, sans déquisement de séduction.
Et puis, s’est posée la question de livrer ses mots, de les partager, de les diffuser, de mettre ses écrits dans les mains d’une lectrice ou d’un lecteur. Donner ses textes à autrui, ou les porter soi-même ?
ALORS, JE ME SUIS LANCE DANS L’AUTO-EDITION
C’est la formule qui m’a semblé la plus évidente, en accord avec ma nature, avec mon désir ultime de liberté.
Pas de maison d’édition, pas de distributeur, pas d’intermédiaire, pas de ligne éditoriale. Pas de contraintes commerciales et marketing, pas de corrections imposées, aucune concession, aucun compromis visant à vulgariser et transformer un TEMOIGNAGE en produit RENTABLE ou standardisé pour rentrer dans les cases d’un merchandising simplificateur …

La totale liberté de l’ Auto-Edition m’a ouvert une démarche en accord avec mes valeurs profondes : la sincérité, la transparence, la proximité, la spontanéité, l’authenticité, la simplicité, l’autonomie, le qualitatif, l’intime, l’intensité, la justesse et l’énergie du Coeur.
J’ai adoré donner naissance et ensuite vie à une pensée sur du papier, de mettre de la lumière dans la matière.
Ainsi, les livres transmettent à 333 % mon intention : permettre aux lectrices et lecteurs de vivre une expérience de transformation intérieure.
En lâcher-prise ultime, je laisse l’ Univers être le maître de sa destinée, de créer les conditions favorables de sa diffusion subtile, pour qu’il aboutisse entre les mains des êtres qui ont toutes les chances d’en être le plus impacté intérieurement.
LE FOND ET LA FORME, du texte au livre.
Il y a une grande différence entre le fait d’accoucher d’un texte et ensuite le fait de lui donner un corps, celui d’un livre.
Dès mes premières réflexions sur la création d’un livre, j’ai eu la chance de rencontrer Benoît LE GALL. Auteur et éditeur de ses oeuvres, sous la marque L’ÂME EN LIVRE, Benoît avait fait le parcours personnel d’écriture et de création de sa propre structure d’auto-édition. Nous avons collaboré ensemble sur les 7 Opus de l’invisible Alchimie Intérieure, afin de mettre au point la mise en page, la relecture et la mise en forme de mes textes en « objet livre ». J’apprécie à chaque fois nos partenariats ponctuels, basés sur la confiance et sur la création orientée vers le plus beau possible.
.
La seconde rencontre capitale fut celle de collaborer avec l’artiste et photographe Pierre-Yves Dinasquet, basé à Auray. Grâce à son talent, les livres portent en couverture une iconographie photographique qui sublime les mots contenus. En quelques photos exceptionnelles, il a réussi à traduire mon univers, mon ancrage avec les énergies des menhirs et mon intériorité.

LES BONNES SURPRISES DE L’AUTO-EDITION, DE LA MAIN A LA MAIN
Mes premières surprises sont venues par la demande de commandes, par des personnes résidant dans des pays étrangers à la France. La FRANCOPHONIE dépasse les frontières de la France. L’auto-édition me permet de diffuser mes livres vers la SUISSE, la BELGIQUE et le CANADA. Ce qui serait impossible avec une maison d’édition. Les frontières n’existent pas. Je peux livrer sur toute la planète, de la main à la main, affranchi des contraintes des distributeurs ou grossistes.
Je dédicace chacun de mes ouvrages. J’y porte une attention particulière. Un petit texte vibrant augmente la portée énergétique d’un livre, pour provoquer une émotion. Je peux y glisser une plume, une carte, un marque-page et de beaux timbres au grée de mes inspirations. Un livre est UNIQUE. J’aime quand il est accueilli comme un CADEAU RARE.

UNE COMMUNICATION DIGITALE, UNE DIFFUSION DANS LA MATIERE
Bien que j’apprécie la relation quotidienne procurée par les échanges digitaux sur les réseaux sociaux, ma culture est aussi celle du design, de la création de beaux objets et du soin apporté aux détails de finition, au choix de la matière et du papier, ainsi qu’à la belle image qui procure un plaisir de l’esthétisme. Je suis convaincu qu’un livre est un objet magique portant une énergie puissante, voire très intime, tactile et sensuelle. Celle-ci me semble impossible à imiter ou à être véhiculée par une lecture digitale sur écran. Convaincu par des valeurs éthiques de partenariats sincères avec des êtres de proximité, je me suis écarté de la voie de la marchandisation à outrance de l’écrit, via des plateformes de type Amazon ou autre, vantant les miracles de la globalisation. L’espoir ou l’illusion du quantitatif ne m’effleure pas l’esprit.
.
J’ai fait un choix tout autre, imprimer les livres en Bretagne, chez ROUDENN GRAFIK à Guingamp, lieu de ma naissance. De mon point de vue, les imprimeurs sont plus que des prestataires, je connais les êtres et j’apprécie les moments forts de livraison d’un nouvel Opus. Chaque acte m’apparaît comme faisant partie de la magie de l’auto-édition : se déplacer ponctuellement à Guingamp, sentir les odeurs d’encre et de papiers, partager quelques mots simples, se soutenir mutuellement pour partager les expériences et les complémentarités.
ARTISTE DE SA VIE
Ecrire des textes vibrants, passer du texte à l’objet livre, imprimer en Bretagne, les théâtraliser sur les réseaux sociaux et les mettre à disposition dans une boutique en ligne, préparer vos colis, les poster au courrier, voici résumé en quelques mots, ce qui fait à mon sens la singularité d’une démarche en totale souveraineté de l’auto-édition de son oeuvre littéraire. A la fois auteur, designer, community-manager, directeur artistique et éditeur, tel SHIVA, je suis multidimensionnel sur le fait d’en être le chef d’orchestre et le joueur de tous les instruments.
Ma posture quotidienne, en tant qu’être conscient, est l’Oeuvre de ma vie. L’oeuvre littéraire est un prétexte… un beau prétexte pour se dire, pour se livrer, et pour aider autrui à se lire.
Si vous désirez en savoir plus, découvrez ma vidéo L’AUTO-EDITION sur ma chaîne YouTube

Auteur :

Je ne suis pas chaman, pas medium, pas alchimiste, pas designer, pas artiste, pas coach, pas clairvoyant, pas hypersensible, pas ultra-connecté, ni fort, ni fragile, je ne suis rien de tout cela, je suis toutes ces dimensions en même temps, comme vous : singulier et universel, entre grandeur et humilité

Commentaires :

  • Avatar
    24 avril 2021
    Choisnet

    Hâte de vous lire.
    J’aimerais vous commander votre livre.

    Répondre

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.