La Conscience, au Coeur de soi

En 2019, à un moment où je dérouillais « sévère » par les inconforts d’un corps, perturbé par le ressenti vibratoire de ma transformation … à l’approche du solstice d’été, donc temps propice à la mise en conscience, à l’émergence de nouvelles informations au niveau du 3 ème Oeil.. une image spectaculaire et dérangeante m’est venue avec puissance à l’esprit :
.
J’étais assis en haut d’une montagne, et cette montagne, très verticale et pointue me rentrait dans le …
.
Bein oui, c’est un peu dérangeant cette image venue depuis l’invisible qui venait me montrer une zone particulièrement sensible, intime, et qui n’est pas très associée à la vision que je pouvais avoir de ma relation à ma transformation spirituelle et corporelle, pure et immaculée …
Lorsque l’on s’imagine en état d’ascension, à cheminer vers les hauteurs subtiles de ses chakras supérieurs, nobles, en quête de souveraineté et d’ouverture du coronal par la gracieuse lumière étincelante de paillettes et de jolis rubis sur sa couronne en majesté… ce choc imagé s’est gravé en ma mémoire.
Aussi haut que l’on soit, on n’est jamais assis plus haut que sur son séant ? n’est ce pas ?
.
Mais la leçon n’était pas là. Il ne s’agissait pas de m’offrir une ouverture vers une certaine forme d’humilité, comme une invitation à porter mon regard sur l’ego, cela n’a jamais été mon soucis ou ma perception, au contraire, l’ego est mon ami d’amour.
Non la leçon, ou l’enseignement, il m’aura fallut une année pour l’intégrer, et quelques livres pour le développer.
.
La lumière, l’ Amour, le Divin ne se situe pas dans les hauteurs, en haut d’une montagne, au plus haut de son être, NON, il est dans les profondeurs, dans la matière, dans la structure, au Coeur de l’Atome, au coeur de la matière, au coeur d’un cristal, au Coeur de la cellule du vivant, en son ESSENCE, dans le PREMIER chakra, RACINE, à la SOURCE, celui qui nous relie avec les codes venus du centre de Gaïa, donnés en amont par le Soleil, de Coeur à Coeur, de centre à centre.
Le sacré est dans le pragmatisme du quotidien, dans la vie de tous les jours.
.
C’est ce que m’invitait à voir cette image. Je peux me relier en conscience à mon essence, véritablement, vibratoirement, en mon centre, quand j’accueille LA SOURCE en mon être, pas ailleurs.
.
Je ne suis pas un être immergé dans un bain de dualité immonde, falsifié, dans une matrice corrompue, involutive, en combat, en lutte et en quête de ma connexion avec un Soi supérieur, ou avec son être divin, qui serait de l’autre coté du voile, dans un ailleurs lointain,… je ne m’accorde pas avec cette vision duelle, polarisée.
NON, TOUT EST EN MOI, je n’ai jamais été séparé de quoi que ce soit. Il n’y a rien à épurer.
J’ai juste choisi de le croire, temporairement, par l’expérience de l’incarnation.
L’Amour est dans chacune des cellules de mon corps, TOUTES.
.
Le haut n’est pas comme le bas, le haut est le bas. Le Féminin est le Masculin, le Yin est le Yang, unis en Amour.
.
Jacky Le Faucheur

Auteur :

Je ne suis pas chaman, pas medium, pas alchimiste, pas designer, pas artiste, pas coach, pas clairvoyant, pas hypersensible, pas ultra-connecté, ni fort, ni fragile, je ne suis rien de tout cela, je suis toutes ces dimensions en même temps, comme vous : singulier et universel, entre grandeur et humilité

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.