Bas les masques !

Lorsque la vie place des êtres sur mon chemin, pour ajuster la tonalité de nos échanges et relations éventuelles, je décode leurs 3 premiers masques.
 
Le premier masque est SOCIAL.
C’est ce qui émane de la personne dans son discours, dans son verbe, dans son apparence, dans sa gestuelle, dans sa posture, dans sa représentation culturelle, qu’elle soit professionnelle ou relationnelle.
 
Le second masque est l’INTENTION.
Selon moi, 3 catégories peuvent se dessiner, l’intention du DON, l’intention de PREDATION et l’intention du JUSTE ECHANGE.
Don et Prédation sont dissonants. Je schématise, soit ce sont des personnes qui donnent trop pour se sentir aimées, soit ce sont des personnes qui désirent une part de vous pour leur profit. Le juste échange révèle un accord équitable, respectueux et sincère entre 2 êtres.
 
Le troisième masque est la SOURCE TRAUMATIQUE
C’est l’ensemble des blessures et traumatismes profonds qui conditionnent nos actions et réactions spontanées face aux évènements. Elles nous maintiennent dans le jeu victime / bourreau / sauveur et génèrent nos cycles répétitifs d’épreuves de vie. Elles sont les leviers de nos intentions masquées.
Il s’établit ainsi des profils divers d’individus dans une infinie palette d’expressions, selon le chemin d’évolution de chacun pour reconnaître ou pas ses 3 masques : social, d’intention et de traumatisme.
 
Le profil LUMINEUX ou VIBRANT est la personne qui a longuement travaillé sur ses blessures profondes, dans une intention de JUSTE ECHANGE et qui est dans l’alignement authentique de son expression sociale. Autant vous dire que lorsque l’on rencontre ces êtres, ce sont des anges incarnés que vous aimez du premier regard. Ils n’en sont pas pour autant doux et tendres. Ils établissent un langage de vérité sans détour qu’il faut être prêt à accueillir.
 
Le profil EN CHEMIN est la personne ( en éveil ou pas ) qui n’a pas encore totalement reconnu ses blessures. Cependant ses intentions profondes sont lumineuses et est en quête d’évolution et de compréhension sur la découverte d’elle-même. L’honnêteté intellectuelle est évidente. Lorsque nous nous rencontrons nous nous aidons mutuellement à grandir les uns et les autres.
 
Le profit de NON COMPATIBILITE est la personne dotée d’une intention de prédation, mais qui n’a pas assez travaillé son masque social ( mental léger ). Elle est assez facile à reconnaître par sa malhonnêteté intellectuelle. Dès les premiers mots, dans son attitude, vous comprenez immédiatement que vous ne serez jamais amis, puisqu’il y a un intérêt à la relation. Elle est conditionnelle. Ce n’est pas grave. On ne peut pas être aimé de tout le monde.
 
Le profil DE LUMIERE SOMBRE est le plus redoutable. Ayant un mental puissant, ce sont des personnes qui affichent le masque social rayonnant de la lumière, de la réussite, du don, de la générosité, du partage, de l’échange, appuyés d’une équipe de fidèles… Pourtant leur INTENTION est la prédation absolue de votre assentiment dans leur stratégie invisible. Hommes ou femmes, leaders, pervers narcissiques, manipulateurs … on peut mettre des années à les démasquer, ou à en subir leurs outrages, sans s’en apercevoir, surtout si on a un profil avec une intention dissonante du don. Ils se nourrissent de votre coopération, de votre force vitale, sous le masque de la séduction et d’un fort charisme angélique.
Mon attitude est celle du miroir amplificateur
 
Aujourd’hui, au premier regard, au premier échange, je pénètre la signature énergétique d’une personne et je discerne les 3 masques.
 
Les énergies sont puissantes. Nos yeux s’ouvrent à plus de discernement. Les masques se dévoilent. Ça va clasher.
Dans mes rencontres et échanges, selon l’aide à apporter, d’autres masques plus subtils peuvent apparaître : le plan de conscience, le chemin de vie, une autre incarnation, les archétypes ( égrégores, croyances ) …
 
Entre claque et caresse, mon attitude est celle du miroir amplificateur.
 
Quand un être rayonne de son intention de lumière, je lui envoie encore plus d’amour.
 
Quand un être rayonne de sa forte lumière sombre, je lui renvoie simplement son propre reflet. Ce n’est pas agréable du tout de se voir soi-même dans sa vérité dissonante.
 
C’est une claque. J’en reçois aussi. Un jour, j’ai reçu depuis l’autre côté du voile, le miroir de ma propre lumière sombre, le ton était péremptoire, c’était ferme et sans discussion. Le message des anges ne m’apparaissait pas à ce moment là bienveillant et tendre. Il était JUSTE.
.
Extrait Opus 2 / LIVRE ORACLE – GRIMOIRE DE CHEVET

Auteur :

Je ne suis pas chaman, pas medium, pas alchimiste, pas designer, pas artiste, pas coach, pas clairvoyant, pas hypersensible, pas ultra-connecté, ni fort, ni fragile, je ne suis rien de tout cela, je suis toutes ces dimensions en même temps, comme vous : singulier et universel, entre grandeur et humilité

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.